Enquête sur la lecture du soir

http://s289975035.onlinehome.fr/images/stories/2009/Anton%20Ebert,%20Lecture%20du%20soir.jpgIpsos, la Délégation Interministérielle à la famille et le Ministère de la Culture publient aujourd’hui une enquête sur la lecture aux enfants le soir... Cette étude a été réalisée du 3 au 5 juin 2009, auprès d’un échantillon de 602 personnes représentatives de la population des parents d’enfants de moins de 3 ans. Près d’un parent sur deux (46 %) déclare lire une histoire à son enfant le soir pour qu’il s’endorme. 

Si l es vertus de la lecture aux très jeunes enfants sont connues et reconnues par la quasi-totalité des parents, on y découvre que ...

17 % des parents lisent une histoire plusieurs fois par jour à leur bambin, 29 % le font une fois par jour et 32 % une fois par semaine ou moins. Ces derniers invoquent un manque de temps (dans 42 % des cas), ou la préférence d’activités plus ludiques, comme jouer avec leur enfant (35%). D’autres mettent en avant le fait que les enfants de moins de 3 ans sont trop petits pour comprendre les histoires (30 %) ou que c’est un autre membre de la famille qui s’en charge (24 %).

Même si cette pratique reste majoritairement féminine (53 % des mères contre 37 % des pères), les raisons avancées sont les mêmes pour tous les parents.

99 % d’entre eux, la lecture représente une source d’éveil pour l’enfant
98 % pensent que c’est un moment de complicité
90 % des parents considèrent qu’elle « permet de mieux aborder le moment du coucher »
93 % à reconnaître qu’offrir un livre à un enfant qui ne sait pas lire n’est pas inutile ...


Alors que 47 % des parents estiment qu’il n’est pas facile de trouver des livres de qualité ou de lire des histoires qui plaisent aux enfants, ils sont pourtant nombreux à tirer leurs histoires de livres (89 %) ou de magazines (2 %). Mais certains parents sont plus imaginatifs et racontent des histoires qu’ils connaissent (5 %) ou qu’ils inventent eux-mêmes (4 %).

http://www.bibliofrance.org/images/stories/88x31.pngBibliofrance.org

Allez à la source

Tableaux statistiques (785.4 ko)

Synthèse (81 ko)

Diaporama (1.4 Mo)

Plus d’une mère sur deux lit une histoire à son enfant quotidiennement (53%). Les histoires racontées aux enfants restent l’affaire des mères et ne concernent au quotidien qu’une minorité de pères (seulement 37%). Si les plus jeunes enfants ont accès à la lecture, c’est d’abord grâce aux mamans. Au total, presqu’un parent sur deux (46%) déclare lire au moins une fois par jour une histoire à son enfant : 17% déclarent lire une histoire à leur enfant de moins de 3 ans plusieurs fois par jour, 29% disent le faire une fois par jour. Pour près d’un tiers des parents, la lecture n’est qu’une pratique occasionnelle, puisque 32% disent lire une histoire une fois par semaine ou moins.

Pour les parents, lire des histoires à des jeunes enfants est tout d’abord une source d’éveil (99%), un moment de complicité privilégié (98%) qui « permet de mieux aborder le moment du coucher » (90%).Logiquement, 93% des parents considèrent donc qu’il est faux de dire qu’ « offrir un livre à un enfant qui ne sait pas lire ne sert pas à grand-chose ».

Même pour les plus petits, les histoires sont aujourd’hui massivement racontées à partir d’un support écrit. Les parents seraient-ils en panne d’imagination ? 89% des parents qui racontent des histoires, disent qu’elles proviennent en premier de livres et 2% de magazines pour enfants. Seulement 9% de parents avouent préférer raconter une histoire sans support textuel en utilisant des histoires qu’ils connaissent et racontent sans les lire (5%) ou en les inventant eux-mêmes (4%).

Les conséquences du manque de pratique : moins on lit d’histoires à son enfant, plus il semble difficile de le faire. En effet, si près d’un parent sur deux (47%) déclare qu’il n’est pas facile de trouver des livres de qualité ou de lire des histoires qui plaisent à un enfant de moins de 3 ans, les parents qui lisent moins d’une fois par mois sont encore plus nombreux à le penser (64% contre 34% des parents qui lisent des histoires plusieurs fois par jour).

Les explications du manque de pratique de la lecture d’histoires : d’abord le manque de temps (42%). Ils invoquent également le fait qu’ils n’aiment pas raconter des histoires et préfèrent jouer avec leur enfant (35%), qu’il est trop jeune pour comprendre les histoires racontées (30%), qu’ils lisent eux-mêmes peu de livres (25%) ou que les enfants préfèrent jouer (24%). Seuls 24% l’expliquent par le fait qu’une autre personne de la famille leur en lit et 3% qu’on leur en lit déjà beaucoup à la crèche ou là où ils sont gardés.

De nombreux parents semblent manquer de conseils pour guider leurs achats de livres ou magazines pour leur enfant. Ils disent compter avant tout sur eux-mêmes, en regardant dans les rayons (84%), plutôt que de suivre les conseils de la famille (18%), des amis (15%) ou de sources extérieures à l’entourage proche. 23% des parents disent qu’ils n’ont pas de source d’information ou de conseil privilégiée. Cette proportion croît quand la fréquence de lecture diminue : seulement 15% des parents qui lisent une histoire plusieurs fois par jour le disent, contre 26% de ceux qui n’en lisent pas quotidiennement.

Share This

Botte de foin

Qui est en ligne ?

Nous avons 248 invités et aucun membre en ligne

Vous êtes ici : Accueil Ressources Bibliothèques Enquête sur la lecture du soir

Au hasard du site

ENCCRE : Édition Numérique Collaborative et CRitiq...
ENCCRE : Édition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie

Depuis le 19 octobre 2017, la première édition numérique, collaborative et critique de l'Encyclop [ ... ]

En savoir +
« Les yeux doc » voient le jour à la BPI
« Les yeux doc » voient le jour à la BPI

La BPI a lancés le 25 octobre dernier une nouvelle offre de vidéos en ligne in [ ... ]

En savoir +
Le Collège de la diversité culturelle rend son liv...
Le Collège de la diversité culturelle rend son livre blanc

Après une année d'échanges et de travaux, le livret restituant la réflex [ ... ]

En savoir +
D'autres articles